Que souhaitez-vous ? Réduire a néant cette humanité qui vous traites sans cesse de démon ou bien tentez de le rendre meilleure ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Promenade au clair de lune

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sinara
¤Fleur empoisonnée¤
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 23
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune   Lun 5 Jan - 21:58

Soudain, les visages disparurent ainsi les voix. Des murs blanc les entouraient et c'était a présent le silence. Elle reconnu rapidement l'infirmerie, levant alors les yeux vers Soroshya. Il avait la faculté de se téléporter ? Il aurait pu le faire plutot. Disons, au moment ou le chasseur allait tiré sur lui, ainsi, rien de tout cela serait arrivé. Enfin, peu importe. Au moins, ils étaient loin de tous ces pensionnaires curieux avide de savoir ce qui c'est passé. Elle le regarda encore un moment puis, baissa les yeux en entendant des bruits de pas venant dans leur direction. C'était deux infirmières, visiblement inquiète. L'une d'elle demanda des explications tandis que l'autre "l'arrachant" des bras de Soroshya pour s'éloigner. Soudain, le sommeil l'envahit, elle ne pouvait lutter plus longtemps. Ses yeux se fermerent lentement, plongeant dans les ténèbres.

- *Bip*... *Bip*... *Bip*...

Elle fronca les sourcils, échappant a l'emprise du sommeil pour ouvrir lentement les yeux. Au début, sa vision était flou, puis, elle s'améliora petit a petit. Elle jeta alors un coup d'oeil autour d'elle, trouvant rapidement la source de se bruit gênant. Une machine se trouvait a côté du lit dans lequel elle était allongée. La machine suivait les battements de son coeur, étant relier a celle-ci a l'aide de fils. Elle les apercut rapidement, les arrachant alors un a un. Rapidement, la machine se tut, a son grand bonheur. Elle voulut alors se redresser mais, au meme moment, une infirmière tira le rideau qui la séparait du reste de la pièce pour voir son état. Celle-ci se jeta presque sur elle pour l'obliger a rester allongée.

- Pas si vite, toi ! Tu vas rester la.

Sinara marmonna quelques mots incompréhensible, mécontente de devoir rester la. Pourtant, elle se sentait très bien, inutile de rester plus longtemps ici. Mais, l'infirmière ne le voyait pas ainsi. Celle-ci ne se préoccupait nullement de la machine, l'examina plutot. Celle-ci finit par inscrire quelque chose sur une feuille, puis déclara.

- Tu as encore besoin de te reposer.

Sinara croisa alors les bras, mécontente de devoir rester ici. Mais, que pouvait-elle dire face a une infirmière ? Rien, si elle disait qu'elle devait encore se reposer, elle devait obéir sans discuter. L'infirmière tira de nouveau le rideau pour sortir.

- Où est Soroshya ?

L'infirmière lui jeta un coup d'oeil, repondant qu'il était dans la salle d'attente. Sinara hocha lentement la tête, réfléchit longuement. L'infirmière partit pour prendre la direction de la salle d'attendre avec l'intention de prévenir le jeune homme qu'il pouvait venir voir Sinara...

_________________
La vie n'est fait que de souffrances.
Tu ne peux en supporter d'avantage.
Tes larmes recouvrent le sol.
La mort semble si douce a tes yeux.
Tu t'agenouilles devant moi, réclamant la mort.
Un sourire se dessine sur mes lèvres.
Pourquoi t'aiderais-je ?
Je ne répond pas a tes prières, m'éloignant de toi.
Je t'abandonne a ton sort, simplement pour te voir souffrir d'avantage.
Invité, ne trouves-tu pas que la mort elle-même est si cruelle ?
Car, vois-tu, je suis la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soroshya

avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune   Lun 5 Jan - 22:59

Soroshya etait la depuis quelque heure, et il attendait pour avoir des nouvelles de Sinara, il ne savait meme pas si elle etait sauve ou pas, il etait la dans cette salle d'attente blanche et terne, il avait l'impression d'etre loin de tout, le sentiment de solitude l'emplit en plus de celui de la culpabilité et celui de la hantise, il regardait le sol en patientant, jusqu'au moment ou une infirmiere arriva et lui dit que Sinara etait sauvé d'affaire et qu'elle etait réveillé et que si il voulait allez la voir il pouvait enfin,

Sans hésité il se leva de la chaise sur laquel il etait assis et alla dans la chambre de Sinara, avant de tirait le rideaux il dit:

-Est ce que je peux ?

Il attendait une réponse de Sinara, il esperait qu'elle ne lui en voulait pas et qu'elle savais qu'il s'etait téléporté pour la sauver et pas pour se mettre en danger, etant donné qu'il l'aimé il ne pouvais pas la laisser mourir sous ses yeux ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinara
¤Fleur empoisonnée¤
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 23
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune   Lun 5 Jan - 23:10

Sinara leva lentement les yeux pour fixer le plafond, immobile. Attendant elle ne savait quoi. Peut-être le sommeil. Pourtant, il ne venait pas, elle n'était plus fatigué mais bien reposé. Elle finit par soupirer. Il n'y avait dont rien d'interessant ici qui pourrait la divertir ? Même pour un moment ? Elle entendit des bruits de pas, puis quelqu'un demandé si il pouvait entré. Elle reconnu immédiatement Soroshya.

- Oui...

Elle se redressa lentement pour s'asseoir sur le bord du lit. Puis, le rideau se leva pour laissé passé le jeune homme. ELle leva les yeux vers lui, l'observant longuement. Alors, il avait patienté dans cette salle d'attende ? Pourquoi ? Il aurait pu rentrer chez lui. Enfin, elle était heureuse en quelque chose de le voir.

- Pourquoi es-tu resté ?

(court mais bon)

_________________
La vie n'est fait que de souffrances.
Tu ne peux en supporter d'avantage.
Tes larmes recouvrent le sol.
La mort semble si douce a tes yeux.
Tu t'agenouilles devant moi, réclamant la mort.
Un sourire se dessine sur mes lèvres.
Pourquoi t'aiderais-je ?
Je ne répond pas a tes prières, m'éloignant de toi.
Je t'abandonne a ton sort, simplement pour te voir souffrir d'avantage.
Invité, ne trouves-tu pas que la mort elle-même est si cruelle ?
Car, vois-tu, je suis la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soroshya

avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune   Lun 5 Jan - 23:22

Soroshya etait la attendant sa réponse quand elle lui dit qu'il pouvait alors ouvrir le rideaux, il prit alors un bout de rideaux dans sa main sans meme savoir ce qu'il pourrait lui dire ou meme se qu'il pourrait faire, alors la il tira le rideaux en douceur et son visage apparaissait derriere le rideaux elle se tenait la assise sur le lit d'hopital attendant qu'il ouvrit le rideaux.

Il la regarda un instant et sans meme savoir pourquoi sa premiere reaction apres qu'elle lui demanda pourquoi il etait restait fut de la prendre dans ses bras et de posé sa tete sur son épaule, la quelque larmes coulerent accidentellement sur son epaule, pour Soroshya pleuré ainsi pour rien etait dénudé de tout sans, alors il se retira de son épaule mais posé une main derriere sa tete sur sa nuque, la il essuya ses larmes et la regarda un instant.

Et la seul réponse qu'il put lui offrir fut de rapproché son visage lentement du sien et de commencé a fermé les yeux, la il se rapproché de plus en plus de ses levres, et il se mit a l'embrassé, ses levres collé a present les siennes, et il l'embrassat ainsi plusieur fois laissant ainsi échappé une larmes, sur le moment il etait heureux qu'elle n'est rien et se décalla un peu espérant une réaction de sa part ...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinara
¤Fleur empoisonnée¤
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 23
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune   Ven 9 Jan - 5:47

Sinara observait le jeune homme en penchant légèrement son visage, attendant une réponse de celui-ci. Pourquoi était-il rester pour elle ? Le bandage improvisé qu'elle lui avait fait avait disparut ainsi que la blessure. Comment cela ce pouvait-il ? Enfin, peu importe. Il avait l'air d'aller bien, il aurait pu partir de l'infirmerie pour rentrer chez lui. Alors, pourquoi ? Celui-ci s'approcha d'elle, elle songa qu'il voulait lui expliquer, mais, il l'entoura de ses bras pour lacher quelques larmes. Sinara le regarda en clignant des yeux, prise au dépourvu. Elle resta un long moment immobile, sentant son épaule légèrement tremper par les larmes verser par Soroshya. Elle glissa alors ses bras autour de lui, lui frottant le dos en espérant pouvoir le soulagé un peu, ne sachant pas vraiment comment réagir dans une telle situation.

Il finit par se redresser, essuyant ses larmes. Elle soupira alors légèrement, soulager. Puis, elle le regarda en sentant ca main se glisser derrière sa nuque. Son visage s'approcha alors du sien, se figea en sentant ces lèvres se poser sur les siennes. Ses yeux s'ouvrirent un peu plus grand, incapable de les fermer ou meme de les cligners, son coeur battant de nouveau rapidement. Pour la seconde fois aujourd'hui, il l'embrassait... La tête se mit a lui tourné tandis que ses oreilles bourdonnaient, fermant alors ses mains sur les vêtements de Soroshya pour s'accrocher a lui, comme par peur de tomber. Normalement, elle aurait du le repoussé, mais elle avait eu ce reflexe de s'accroché a quelque chose. Et puis, la surprise et la confussion l'aurait empecher de faire le moindre mouvement pour le repousser jusqu'a ce qu'il lui rendre sa bouche.

Et, c'est ce qu'il fit, reculant lentement son visage, écartant aisni leurs lèvres. Elle ferma alors les yeux, laissant mollement tomber son visage vers l'avant pour poser son front contre l'épaule du jeune homme. Elle resta ainsi un long moment le temps que son vertige passe son chemin. Elle finit par entrouvrir les yeux, restant immobile et murmure.


- Pourquoi... ?


En faite, elle s'adressait a elle-meme. Elle ne comprenait pas pourquoi elle perdait ses moyens face a lui, devenant impuissante. Pourquoi cette faiblesse. Pourquoi son coeur s'emballait. Et encore bien d'autre questions sans réponses. Elle redressa lentement son visage, observant un moment celui de Soroshya puis le lacha pour se lever. Elle tira alors les rideaux, décider a sortir de l'infirmerie malgré l'interdiction de l'infirmière. Il sortit de la chambre, se dirigeant d'un pas rapide vers la sortie.

_________________
La vie n'est fait que de souffrances.
Tu ne peux en supporter d'avantage.
Tes larmes recouvrent le sol.
La mort semble si douce a tes yeux.
Tu t'agenouilles devant moi, réclamant la mort.
Un sourire se dessine sur mes lèvres.
Pourquoi t'aiderais-je ?
Je ne répond pas a tes prières, m'éloignant de toi.
Je t'abandonne a ton sort, simplement pour te voir souffrir d'avantage.
Invité, ne trouves-tu pas que la mort elle-même est si cruelle ?
Car, vois-tu, je suis la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soroshya

avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune   Mar 13 Jan - 9:29

Soroshya etait la, il venait de la voir le fuir encore une fois, il ne bougeait plus de cette chambre d'infirmerie, il en restait bouche-bée... Au bout d'un long moment il compris que ça ne servait a rien ... que malgré tout elle le repousserais toujours ... ça devait etre dans sa nature, Soroshya ne lui en voulais pas ... alors il laissa un mot sur le lit au cas ou elle repasserait par la ... Sur le mot il y avait d'ecrit:

Spoiler:
 

Soroshya le déposa sur le lit, mis son masque et se dirigea vers la fenetre l'ouvrit et commença a passé la jambe par dessus pour s'en allait quand ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinara
¤Fleur empoisonnée¤
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 23
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune   Mar 13 Jan - 16:02

Sinara finit par s'arrêter, étrangement, essouflée. Elle ferma les yeux, tentant de retrouver une respiration calme. Pourtant, elle n'avait pas parcourut une grande distance et elle avait simplement marcher. Ce n'était pas comme si elle avait courru un marathon. Peut-être que l'infirmière avait raison et qu'elle devait encore se reposer. Mais, ca, elle pouvait très bien le faire dans son propre lit. Mais, c'était peut-être aussi a cause de l'étrange sentiment qui l'étreignait, lui nouant la gorge et l'empechant ainsi de respirer convenablement et de parler. Elle ouvrit les yeux, jetant alors un coup d'oeil par-dessus son épaule pour voir si Soroshya l'avait poursuivit. Mais non, il n'y avait personne.

Elle se retourna et se mit a longer lentement le mur pour retourner a sa chambre, décider a au moins terminé la nuit a l'infirmerie. Mais aussi pour voir si Soroshya y était toujours. Elle passa lentement la porte, jetant un coup d'oeil circulaire sur la pièce. Un vent froid la fit frisonner, tournant alors son visage en direction de la fenêtre pour voir qu'elle était ouverte et que le jeune homme s'y tenait, visiblement décider a sortir par-là. POur fuir les lieux ou pour sauter ? Elle s'approcha aussitôt pour l'empoigner par le bras, le tirant pour l'éloigner de la fenêtre. Sa voix se dénoua presque aussitôt, disant alors d'une voix qui laissait bien entendre sa colère.


- Mais, tu fous quoi là ?!

Elle le fixa dans les yeux et sa colère chuta rapidement. Il était... triste ? Ces yeux était remplit de tristesse mais également d'amour. Elle avait déjà vu ce regard quelque part... Sa mère. Oui, c'est ca. Quand elle était toute petite, a chaque fois, sa mère posait un regard aussi triste mais remplit d'amour sur elle. Elle baissa alors les yeux, lui rendant lentement son bras qu'elle avait serrer avec force pour s'éloigner de la fenêtre. Sans doute y resterait-il une marque vut la pression qu'elle avait exercé sur son bras. Elle pinca des lèvres, se sentant mal a l'aise par sa réaction. Sa gorge se noua de nouveau, obliger de murmurer, n'arrivant pas a élevé la voix.

- Désolée, je ne sais pas ce qui m'a pris...

ELle se retourna pour marcher vers son lit, s'y asseyant lentement. Elle fixa ses pieds longuement, puis se prit la tête entre ses mains en fermant les yeux, soupirant. Elle n'avait pas encore remarquer le bout de papier sur son lit, juste a côté d'elle.

_________________
La vie n'est fait que de souffrances.
Tu ne peux en supporter d'avantage.
Tes larmes recouvrent le sol.
La mort semble si douce a tes yeux.
Tu t'agenouilles devant moi, réclamant la mort.
Un sourire se dessine sur mes lèvres.
Pourquoi t'aiderais-je ?
Je ne répond pas a tes prières, m'éloignant de toi.
Je t'abandonne a ton sort, simplement pour te voir souffrir d'avantage.
Invité, ne trouves-tu pas que la mort elle-même est si cruelle ?
Car, vois-tu, je suis la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soroshya

avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune   Mar 13 Jan - 16:13

Soroshya déterminé a partir et de ne pas revenir avait passait deja une de ses jambe, il passa donc la deuxieme quand tout a coup, quelqu'un s'agrippa a son bras, c'etais Sinara qui l'empechait de partir, mais elle se faisait une mauvaise idée de se qu'il allait faire, elle devait pencé qu'il allait se suicidé mais non, la elle cria, le regarda et baissa la tete, elle retourna ensuite au pres de son lit sans prété la moindre attention a la lettre qu'il avait écrit il y a peu ...

La il regarda en direction du sol et attendit un cour instant et la en relevant la tete il se dirigea en marchant tout simplement vers la porte, il se retourna en arrivant au départ du couloir et regarda Sinara, il ne chercha meme pas a l'emmenait avec lui ou meme lui parlait ... non il en avait définitivement assez de parler, il avait compris qu'elle ne ressentait pas la meme chose que lui.

Il se retourna et partit ... arrivait dans les escaliers, il commença a les descendre, il croisa une infirmiere et il passa sans meme un mot ou un regard, il baissa juste la tete ... et continua ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinara
¤Fleur empoisonnée¤
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 23
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune   Jeu 15 Jan - 3:07

Au bout de longues minutes de silence, Sinara ouvrit lentement les yeux et les tourna en direction de la fenêtre. Celle-ci était toujours ouverte, laissant l'aire frais entrée dans la pièce, mais aucune trace de Soroshya qui avait disparut. Elle parcourut la pièce du regard, mais, elle était seule a présent. Elle baissa lentement les yeux. Il était parti... C'est là qu'elle remarqua une lettre a côté d'elle. Elle la prit, lisant rapidement ce qui y était inscrit. Elle resta un long moment immobile, relisant a plusieurs reprises la lettre avant de la chiffonner pour la lancer dans la corbeille près de son lit.

Elle se leva, sortant rapidement de la chambre pour marcher dans le couloir en direction de la sortit, jetant un coup d'oeil au passage dans chaques chambres pour voir si, par hasard, Soroshya s'y trouvait. Elle arriva aux escaliers, entendant des bruits de pas en bas. C'était peut-être lui. C'était sans doute sa dernière chance de le rattraper... enfin, si c'était bien lui. Elle dévala alors l'escalier jusqu'en bas. Elle regarda des deux côtés, l'apercevant enfin un peu plus loin dans le couloir. Elle se diriga alors vers lui d'un pas rapide.

Elle glissa alors sa main dans la sienne pour la serrer fortement, tirant pour l'obliger a se retourner. C'était effectivement lui, elle ne c'était pas tromper, a son soulagement. Elle lacha un soupire qui montrait clairement qu'elle était soulager, puis le regarda. Elle serra d'avantage sa main.


- Tu comptes partir comme ça ?

Elle le fixa un long moment, puis lacha sa main pour se retourner, portant ses mains a son visage. Des larmes c'étaient mis a glisser lentement le long de ses joues. Elle les essuya rapidement, tournant le dos a Soroshya pour les cacher. Elle se sentait minable, faible et stupide en cette instant. Elle ne comprenait même pas la cause de ses larmes et de son coeur qui la fesait souffrir. C'était a la fois frustrant et humiliant pour elle. ELle fit un pas pour s'éloigner mais s'arrêta, pincant des lèvres. Elle allait encore fuir ? Non, elle fuyait depuis le début par peur des sentiments que Soroshya lui démontrait et ce qu'elle pouvait, elle, ressentir pour lui. Donc, elle se retourna lentement pour lui faire face, plus aucune trace du passage de ses larmes sur son visage.

_________________
La vie n'est fait que de souffrances.
Tu ne peux en supporter d'avantage.
Tes larmes recouvrent le sol.
La mort semble si douce a tes yeux.
Tu t'agenouilles devant moi, réclamant la mort.
Un sourire se dessine sur mes lèvres.
Pourquoi t'aiderais-je ?
Je ne répond pas a tes prières, m'éloignant de toi.
Je t'abandonne a ton sort, simplement pour te voir souffrir d'avantage.
Invité, ne trouves-tu pas que la mort elle-même est si cruelle ?
Car, vois-tu, je suis la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soroshya

avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune   Jeu 15 Jan - 3:14

Soroshya etait arrivé en bas de l'escalier, il continua, bien décidé a ne plus reculé, quand tout a coup une personne s'agrippa a sa main, il se retourna et vu que c'etait Sinara, la il esquissa un sourire rapide et elle lui demanda si il comptait partir comme ça, avant qu'il ne réponde elle s'etait retourné et elle lacha quelque larme, alors elle avança d'un pas mais s'arretta, Soroshya la regarda et s'en rapprocha, la il la prit contre lui, et posa sa tete sur son épaule et lui murmura a l'oreille:

-Allez ne pleure plus, je suis la !

Il esperait que ses paroles la consolerais, car la voir pleuré etait le pire des spectacles pour lui, la elle se retourna et lui la regarda droit dans les yeux, et il attendait ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sinara
¤Fleur empoisonnée¤
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 23
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune   Ven 16 Jan - 3:07

Sinara fut surprise de le sentir l'attirer contre lui mais, elle se laissa faire et ces bras l'entourèrent. Il avait vut ses larmes ou il sentait sa frustration et sa confusion ? Hm, un ou l'autre, ca revenait au même, elle se sentait stupide d'avoir montrer ainsi une faiblesse dont elle ignorait elle-même la cause. Sa frustration contre elle-même grandit d'avantage. Elle serra alors avec force ses poings. Elle fixait droit devant elle, immobile, se refusant a le regarder après cela. Mais, il vint murmurer a son oreille.

-Allez ne pleure plus, je suis la !

D'un coup, elle se détendit, desserant les poings comme si on avait retirer un poid sur ses épaules. Étrangement, ces simples paroles l'avait soulagée. Sa frustration s'envolant comme on souffle une bougie. Elle ferma les yeux un bref instant avant de les rouvrir, se retournant pour lui faire face. Elle le regarda longuement, puis, passa ses bras autour de sa taille pour se serrer contre lui, posant sa tête contre son épaule. Elle ferma alors les yeux, soupirant légèrement. Elle ne disait rien. Elle ne voulait rien dire, ne pas briser se silence. Elle voulait simplement... être contre lui, dans ces bras.

Malgré cela, elle finit par rouvrir les yeux, reculant son visage pour le regarder. Elle dénoua un bras autour de lui pour poser sa main sur son torse, l'autre restant autour de sa taille pour rester contre lui. Elle baissa les yeux pour fixer sa main sur son torse, celle-ci sentant les battements de son coeur. Celui-ci battait vite... et fort. Comme le sien. Elle releva alors les yeux pour le regarder, penchant légèrement la tête.

_________________
La vie n'est fait que de souffrances.
Tu ne peux en supporter d'avantage.
Tes larmes recouvrent le sol.
La mort semble si douce a tes yeux.
Tu t'agenouilles devant moi, réclamant la mort.
Un sourire se dessine sur mes lèvres.
Pourquoi t'aiderais-je ?
Je ne répond pas a tes prières, m'éloignant de toi.
Je t'abandonne a ton sort, simplement pour te voir souffrir d'avantage.
Invité, ne trouves-tu pas que la mort elle-même est si cruelle ?
Car, vois-tu, je suis la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soroshya

avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune   Mar 27 Jan - 0:43

(desole pour cette longue absence ...)

Soroshya etait elle etait en train de le serrer dans ses bras, lui fixant le vide et se posant ainsi des tonnes de questions, attendait une reaction une parole de sa part, alors au bout d'un certain temps dans ses silence, elle se décala un peu pour mettre une main sur son torse et ainsi regarder pendant un court instant son visage qui rivait encore vers le vide ne laissa apparaitre aucun expression, apres elle regarda sa main qui elle toujours sur le torse au niveau du coeur, elle devait s'en doute ressentir que le coeur de Soroshya etait en train de battre avec une telle fouguesse, il pouvait sentir qu'elle aussi avait le coeur qui battait tellement que si il etait pas retenu il sortirait de son corp, alors il attendit encore qu'elle ne dise quelque chose, ne voyant qu'elle ne disait rien il se décalla d'elle meme si le coeur n'y etait pas il se retourné et commença a partir, le coeur las de tout cela, pour lui il etait pres a partir et non pres a rechangé d'avis, ce n'etait pas un yo-yo apres tout.

Il n'avança que de quelque pas quand il se retourna regarda derriere lui et la regarda une derniere fois, le courage lui manqua, il ne pouvait pas se résigné a la laisser alors que malgré le peu de temps qu'il se connaissait ses sentiments etait eux, belle et bien la, resistant meme a la mort apparament, il ne savait pas pourquoi mais il etait la figeait sur place, ne sachant plus quoi faire ...

Il se retourna faisant en sorte qu'elle croive qu'il etait enfin décidait a vraiment partir et la il fit un seul pas et s'apprétta a faire le deuxieme quand ... tout a coup ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenade au clair de lune   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenade au clair de lune
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Promenade au clair de lune [Aetius]
» Pratiquant la magie au clair de lune...
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat-Akuma :: Exterieure de la Ville :: Plage et mer-
Sauter vers: